Acanthurus achilles : un sensible de Hawaï

Superbe, sublime, peu de qualificatifs de beauté échappent au poisson-chirurgien d'Achilles Acanthurus achilles. Originaire des l'archipel d'Hawaï, comme le chirurgien jaune Zebrasoma flavescens, il n'est pas disponible à la vente tous les jours de l'année : renseignez-vous. Le prix reflète aussi la rareté et la relative difficulté de maintenance en aquarium marin. ( Acanthurus achilles)
2 articles
Disponibilité :
Affichage :
  • Mosaïque
  • Grille
  • Liste

Acanthurus achilles

Évitez-lui la concurrence alimentaire, ce serait le mot d'ordre pour éviter les fâcheuses crises de points-blancs, surtout en phase d'acclimatation. Acanthurus achilles est un poisson sensible qui demande du doigté en aquarium récifal, de bon volume (600-800 litres au moins). La présence d'un labre déparasiteur peut faciliter sa maintenance.

Évitez aussi la cohabitation avec des espèces grandes et vives (autres poissons-chirurgiens, grand poisson-ange) qui vont le rendre timoré, au point de ne plus beaucoup sortir de sa cachette. D'ailleurs, lors de l'achat, pensez à son "couchage" : il doit obligatoirement trouver facilement un lieu de refuge en cas de stress et, surtout, pour dormir tranquillement. Une petite grotte, adaptée à sa taille, si possible avec deux entrées l'accueillera facilement, encore faut-il que la place soit libre...

L'alimentation de départ, surtout au cours des premiers jours d'arrivée, est facilitée avec des distributions d'artémias décongelés (ou vivants bien-sûr), sans oublier une importante fraction végétale. L'acclimatation à d'autres nourritures doit se faire assez rapidement après son introduction sous peine de le voir rechigner à s'y adapter par la suite.

Maintenance :
Moyenne
Compatibilité aquarium récifal :
Vert
Taille adulte moyenne :
23 / 9
Taille minimale de l’aquarium :
300 à 500 litres
Relations intraspécifiques :
Solitaire
Relations interspécifiques, ne pas maintenir en présence de :
Peut devenir agressif vis à vis des autres espèces de chirurgiens.
Dimorphisme sexuel :
Non
Zone de vie dans l’aquarium :
Pleine eau
Mise en garde :
Présence de scalpels tranchants à la base de la nageoire caudale
Conseils de nos experts :
Comme la plupart des chirurgiens, l’acclimatation d’Acanthurus achilles est délicate de prime abord, car cette famille est extrêmement sensible aux attaques de parasites type Cryptocaryon (« maladie des points blancs ») et il convient donc d’éviter tout stress au poisson pour ne pas le fragiliser. Tout aussi habituellement pour cette famille, une fois acclimaté à son nouvel environnement, Acanthurus achilles deviendra sans doute le roi du bac, un peu tyrannique avec les autres, mais à qui l’on pardonne tout tant il est superbe !
S’il n’apprécie que peu la présence d’autres chirurgiens, il pourra s’en accommoder à la longue, et chacun se tolèrera selon un protocole de « politesse » qui sera propre au bac. Quand bien même, les heurts seront inévitables, chacun cherchant à prendre de l’ascendant sur les autres. On prendra particulièrement garde aux acclimatations de nouveaux arrivants de la même famille.

L’idéal sera sans doute de lui épargner une telle concurrence, car au prix où il se vend, sans doute que son soigneur ne souhaite pas le voir se blesser dans des joutes de scalpels ou stressé au point de subir des crises de Cryptocaryon…

Le volume idéal de l’aquarium sera d’au moins 800 litres : ce n’est pas un très grand poisson, mais il aime ses aises et c’est un excellent nageur qui apprécie les pointes de vitesse.

Nous ne recommandons pas sa maintenance en aquarium de poissons seuls (Fish Only), car il pourrait y voir son espérance de vie considérablement raccourcie, à cause du stress. Autant lui garantir la plus belle des existences au sein d’un système récifal mature et bien équilibré.
Ce poisson a le tégument très sensible, il faut prendre garde aux mycoses et à l’érosion des nageoires et de la ligne latérale. Attention à la qualité de l’eau de l’aquarium, veillez à traiter les attaques bactériennes dès leurs premiers signes et si vous utilisez du charbon actif, n’utilisez qu’une gamme prémium spécifique à l’aquariophilie marine (les poussières issues de l’érosion des charbons de mauvaise qualité sont reconnues pour leur action délétère, notamment dans les atteintes de la ligne latérale).

N’oubliez pas que ce poisson est, comme tous les autres poissons-chirurgiens, un herbivore, même si en captivité il accepte toutes sortes de nourriture carnée avec appétit. Les chirurgiens sont de gros mangeurs, car, très dynamiques, ils se dépensent beaucoup, et ils ont aussi un « gabarit » relativement épais à entretenir. Ce gros appétit les rend peu sourcilleux sur la nature de la source alimentaire disponible, bien que leur système digestif en pâtisse à la longue.
Pour maintenir ce poisson en bonne santé et garantir sa longévité, il faut lui proposer des aliments végétaux chaque jour, sous la forme d’algues fraiches ou lyophilisées, ou de granulés pour poissons herbivores.

La quantité de nourriture disponible conditionne également sa « bonne humeur » : s’il doit se battre pour manger à sa faim, les relations avec les autres poissons de l’aquarium s’en ressentiront.

Son espérance de vie peut aller jusqu’à la vingtaine d’années, s’il est correctement nourri et hébergé dans un espace adéquat avec des colocataires appropriés.
Paramètre physico chimique de l’eau :
Température 24-27°C, salinité 1.022-1.024, pH 8.0-8.4, Kh 6-10, Mg 1200-1400, Ca 400-480, NO3 >10, PO4 >0,05

Provenance

Accueil

Mon compte