Pseudochromis fridmani S - Elevage
  • Pseudochromis fridmani S - Elevage

Pseudochromis fridmani S - Elevage

Aussi nommé Serran orchidée, c'est le Pseudochromis endémique de Mer Rouge (mais ceux qui vous sont proposés ici sont d'élevage).

43,00 €

Pseudochromis fridmani est un poisson robuste, facile à acclimater, paisible et même assez farouche. Contrairement à beaucoup de ses congénères, il n’est en principe pas agressif avec les autres habitants du bac, même les plus petits d’entre eux. En aquarium, il faut tout de même éviter quelques cohabitations : on évitera d'introduire plusieurs individus de la même espèce (sauf en grand volume au delà de 800 litres), les autres Pseudochromis et les espèces proches en forme et/ou couleur (comme par exemple les Gramma, les Nemateleotris, ou certains petits labres). Il est compatible avec tous les autres poissons récifaux, du moins ceux qui ne tenteront pas de le manger (évitez évidement les gros poissons carnivores, type mérous, balistes, grands labres…).

D’une taille modeste, dans les 6 centimètres, Pseudochromis fridmani est accessible pour tous les aquariums à partir de 50 litres, car ce n’est pas un grand nageur, il préfère observer les environs depuis son abri. C’est un poisson tranquille, voire timide : il se pourrait que dans les premiers temps de son acclimatation, vous ne le voyez que peu. Poisson affectionnant la sécurité des grottes, il se trouvera une cachette et n’en bougera que pour s’alimenter. Une fois bien à l’aise, et si le reste de la population est aussi paisible, il sortira faire des excursions en pleine eau, restant cependant toujours à un battement de nageoire de sa cachette.

Pseudochromis fridmani est une espèce endémique de la Mer Rouge, on ne le trouve nulle part ailleurs. Il se rencontre entre 1 et 60 mètres de profondeur, le plus souvent au-dessus de 35 mètres. Il affectionne les zones de tombant de l’avant-récif, où il se déniche sous les surplombs rocheux, dans les zones de fort courant où poussent de grandes gorgones ou des massifs de coraux mous. Il vit là, dans les entrelacs de ces anthozoaires, en petit groupe.
Dans son milieu naturel, il se nourrit de petits crustacés benthiques, de vers, et du zooplancton dérivant qui s’offre à lui lors du passage du courant qui frôle son abri.

En aquarium, c'est un poisson qui s'acclimate vite à son nouvel environnement si les conditions de vie sont bonnes et les autres habitants compatibles ; il va rapidement manger des aliments inertes (peut-être même dès le jour de son arrivée), d'abord des cubes carnés décongelés (artémia, mysis, krill haché...), puis des aliments secs (granulés et paillettes).

Les signes de dimorphisme sexuel sont peu apparents chez les jeunes spécimens. Les mâles dominants adultes et plus âgés présentent cependant un trait distinctif : l’extrémité basse de la nageoire caudale présente une pointe proéminente (éperon), alors qu’elle se termine en arrondi chez les jeunes, les femelles et même les mâles non dominants. C’est évidemment problématique quand on veut obtenir une paire sexée.

Il faut absolument éviter de mettre deux mâles en présence dans un aquarium, à moins d’avoir un tel volume (plusieurs mètres cubes) qu’il sera possible de créer deux territoires distincts ; et même alors, s’ils ne se tolèrent pas, ce sera la mort du plus faible assurée. L’agressivité entre deux individus de sexe différent est aussi omniprésente, la femelle étant harcelée et mordue constamment par le mâle qui assoit ainsi sa domination. Aussi, il sera conseillé de ne maintenir qu’un seul individu par aquarium, sauf si l’on veut tenter la reproduction, en faisant cohabiter un couple sexé.

La reproduction a été menée à bien par de nombreux élevages professionnels et amateurs. Nous vous encourageons bien sûr à tenter cette aventure extraordinaire si vous en avez l’opportunité !

Attention, les Pseudochromis ont une certaine propension à sauter hors de l’aquarium lorsqu’ils sont effrayés, poursuivis ou lors des parades de frai… Mieux vaut prévoir un aquarium couvert ou du moins protégé pour assurer leur sécurité.

L’espérance de vie moyenne de Pseudochromis fridmani est de 7 à 10 ans.

Accueil

Mon compte