Acropora : le corail dur typique d'un aquarium récifal

Les coraux durs SPS Acropora sont parmi les plus emblématiques de l'aquarium récifal, souvent le Graal du récifaliste. Considérés, à raison, comme parmi les coraux les plus exigeants en qualité d'eau de mer, ils offrent en contrepartie une variété exceptionnelle d'espèces colorées. Certaines, comme A. millepora, sont disponibles sous de nombreux coloris. Retrouvez aussi, toutes les semaines, des spécimens uniques dans la sélection des coraux wysiwyg. Le prix d'achat d'une Acropora dépend de la rareté, la taille de la colonie (S, M, L...), la couleur du spécimen et son origine. Lisez nos conseils de maintenance en bas de page dans la fiche. (Voir fiche Acropora)

Acropora

Les coraux Acropora sont nombreux avec environ 70 espèces différentes, et chacune se décline en diverses couleurs, tant pour les branches que pour les polypes, et l'extrémité des branches.

Parmi les favoris, Acropora millepora et Acropora tenuis offrent une multitude de coloris tout en étant assez résistants (parmi les Acroporas).

Si vous cherchez des variétés de mariculture, avec des appellations commerciales comme Acropora pikachu, Acropora Disney, Acropora Strawberry Shortcake, Acropora Forest Fire, ou encore l'espèce Acropora simplex, rendez-vous dans la sélection hebdomadaire des coraux WYSIWYG : ils sont quelquefois disponibles.

La couleur perceptible d'un corail dépend de l'éclairage, tant en intensité qu'en gamme de spectre lumineux. Beaucoup d'Acroporas ne craignent pas les UV (ultra-violet) car ceux vivant sur les platiers (et non ceux d'eaux plus profondes) les subissent en milieu naturel. Avec les semaines, une bouture s'adapte à votre éclairage et le résultat est parfois surprenant. N'oubliez pas que notre oeil humain perçoit les couleurs différemment selon les conditions de vision (photopique, mésopique, scotopique) : observez votre bac à la fois en pleine lumière et en conditions très sombres...

Une obligation : maintenir des taux bas de NO3 et PO4 !

Lorsque les taux de nitrates et de phosphates sont bien maîtrisés (très très faibles...), il est possible de favoriser la croissance et/ou la couleur des Acroporas en modifiant les valeurs du KH, Calcium et Magnésium (pour ne citer que les principaux éléments). NE MODIFIEZ JAMAIS LES PARAMÈTRES BRUTALEMENT : étalez les modifications sur plusieurs semaines (comptez 2 mois par exemple, mais chaque cas est particulier). Des modifications trop rapides peuvent amener un blanchiment du corail qui finit par mourir. Prenez garde aux produits réducteurs de nitrates et phosphates : très utiles dans certaines situations, il faut strictement respecter le mode d'emploi indiqué par la marque (notamment avec les billes d'aluminium contre les phosphates -et évitez les billes de fer-).

Nous considérons que la salinité (environ 1025), la température (25 °C) et le pH sont dans des valeurs standard. La salinité (ou densité) et la température doivent strictement être stables : automatisez des régulations. Dans un aquarium mature, ne changez rien si les valeurs sont dans les fourchettes indiquées.

Pour une maintenance "classique" (avec densité 1025 et T 25 °C), conservez un KH aux alentours de 9-10, un calcium vers 440-450 mg/l, un magnésium vers 1330-1350 mg/l (grossièrement, Mg = 3 x Ca). Les nitrates doivent être maintenus sous la barre des 2 mg/l (pour les SPS, les LPS sont légèrement plus tolérants) et les phosphates en dessous de 0,1 mg/l.

Les explications ci-après ne doivent être mises en oeuvre qu'en toute connaissance de cause et des risques et s'adressent à des récifalistes "bon chimistes".

Pour la meilleure croissance de boutures d'Acropora dans votre aquarium, dans un bac assez jeune, augmentez doucement et lentement le KH jusque 12,6 maximum (mais sans dépasser cette valeur, soit 4,5 meq/l) avec des concentrations en calcium à 465 mg/l et de magnésium à 1390 mg/l. Ces valeurs ne seront véritablement profitables à une croissance accélérée que si le taux de nitrates est strictement inférieur à 2 mg/l (et même 1 mg/l dans l'idéal) et le taux de phosphates inférieur à 0,1 mg/l. N'oubliez pas la règle essentielle : pas de modification rapide, prenez votre temps.

Pour favoriser la coloration des coraux durs SPS, il faut diminuer les taux de nitrates (moins de 0,3 mg/l !) et de phosphates (moins de ... 0,02 mg/l) et réduire le KH jusque (valeur minimum) 8,2 (soit 2,9 meq/l), et maintenir le calcium constant à 430 mg/l avec le magnésium à 1310 mg/l : les chiffres sont précis.

Pour ceux qui veulent aller encore plus loin, maintenez constant les taux d'iode et de fer à respectivement 0,06 mg/l (I2) et 0,15 mg/l (Fe). Une concentration en potassium doit se situer entre 380 mg/l (couleurs) et 410 mg/l (croissance). Le strontium n'est pas cité car les tests "simplifiés" d'aquariophilie sont, comment dire..., enfin, vous comprenez...

Il est envisageable d'obtenir les deux en même temps, bonne croissance avec de très belles couleurs, mais cela est risqué car l'équilibre est vraiment sensible. Les risques de "crash" sont importants et ces tentatives doivent être faites en ayant conscience de la difficulté du maintien PERMANENT des paramètres toujours "sur la sellette"! De légères fluctuations de températures (notamment en été) peuvent suffire à tout dérégler... Vous voilà prévenus.

La méthode Balling, lorsqu'elle est automatisée avec des pompes doseuses, est idéale pour maintenir des paramètres chimiques très stables; toutefois, vérifiez régulièrement la salinité, il y a parfois des surprises.

Au secours, mon corail perd sa "peau"!

Aie... Un corail, et notamment les Acroporidés, qui commence à perdre son tégument, généralement par sa base, est le plus souvent condamné. Les paramètres physico-chimiques ne lui permettent pas de conserver ses algues symbiotiques (zooxanthelles) : ils les expulsent. C'est le processus de blanchiment.

Vérifiez immédiatement les paramètres essentiels : salinité, température, pH, nitrates NO3, phosphates PO4, KH, calcium et magnésium. Les causes de pertes de coraux durs est souvent là. Lorsque le corail est introduit depuis peu (quelques jours), l'éclairage peut être mis en cause.

Concernant la température, au dessus de 28 °C, le phénomène est malheureusement fréquent... Le corail a trop chaud. Vérifiez surtout en fin de journée mais aussi le matin : les grosses variations sont néfastes (essayez de limiter la différence de température jour-nuit à 1 °). Rétablissez rapidement la situation pour mieux stabiliser la température vers 25 °C. En été, augmentez le brassage autour des coraux si la température "grimpe" un peu.

Pour la mesure du pH, ne le faites pas n'importe quand! Mesurez-le deux fois en une journée, le matin (juste avant le début de l'éclairage) et le soir (juste après -maxi 5 mn- l'arrêt de la lumière). Là encore, si de grosses variations (plus de 0,4) sont constatées, cela peut poser des problèmes. Si pH est inférieur à 8,0, les phénomènes d'acidification (le corail ne peut plus synthétiser son squelette calcaire) entrent en jeu : réagissez rapidement. En toute logique, le KH devrait être faible dans un tel cas.

Si la température, le pH et le KH peuvent être rétablis assez rapidement, une déficience des autres paramètres impose plus de prudence et de lenteur. Les autres coraux de l'aquarium pourraient ne pas apprécier des changements rapides de NO3 et PO4, surtout avec des coraux déjà bien installés.

Oups, les NO3 et PO4 sont bien au-delà des limites : que faire?

Syndrome de vieux bac ou maintenance ... négligée, les taux de nitrates et de phosphates (généralement, ils vont de pair) se sont envolés vers des seuils intolérables pour les Acroporidés. Il va falloir revenir à des valeurs acceptables lentement, doucement, et ne surtout pas précipiter le retour à la normale.

En premier lieu, quelques changements d'eau avec de l'eau nouvellement fabriquée vont aider à remettre à niveau la composition globale de l'eau de l'aquarium. Bien sûr, il faut préparer l'eau de mer neuve avec une eau osmosée parfaite (ou avec de l'eau de mer naturelle), totalement exempte de la moindre trace de NO3 et les PO4 ne doivent vraiment pas être décelables.

Ne pratiquez pas de gros changements d'eau massifs, mais plutôt plusieurs petits changements d'eau (10%, comme dans le cas des changements hebdomadaires normaux) tous les 2-3 jours par exemple. Vérifiez tous les jours (au même moment de la journée si possible) les concentrations en NO3 et PO4 pour vérifiez l'évolution. Si les valeurs initiales sont très élevées (NO3 > 25 mg/l, PO4 > 1 mg/l), vous ne constaterez peut-être pas vraiment de diminution immédiate avec les tests colorimétriques, mais restez patients.

Calendrier de livraisons
par origine

Divers
Livraison à
votre domicile le
Commander
au plus tard le
Irian-Jaya (Indonésie)
Livraison à
votre domicile le
Commander
au plus tard le
ven. 27 octobrelun. 23 octobre 08:00
ven. 3 novembrelun. 30 octobre 08:00
ven. 10 novembrelun. 6 novembre 08:00
Kendari (Indonésie)
Livraison à
votre domicile le
Commander
au plus tard le
Mer de corail (Australie)
Livraison à
votre domicile le
Commander
au plus tard le
Nadi (Fidji)
Livraison à
votre domicile le
Commander
au plus tard le

Accueil

    Mon compte